J’ai aimé « innover » à Mirandol

Arnaud Saint-Martin et Ivan Sainsaulieu avaient pris le risque de rassembler dans le Quercy, autour d’un feu de bois et au prétexte  « de l’innovation »,   un panel de sociologues, historiens des sciences, d’ingénieurs et de chercheurs engagés dans des projets « lourds »( en termes de budgets et de nombre de personnes concernés). Le programme,  structuré en quatre demi-journées dédiées chacune à un projet Scilab, Human brain Project, Copernicus et Paris Saclay, aurait pu s’avérer indigeste. Mélange des genres et des saveurs, incompréhension entre des mondes très différents…Il n’en fut rien. Le plaisir de penser en société à dominer des journées d’automne réchauffées par une convivialité simple et directe. Mirandol s’est révélé être un salon de campagne dense et stimulant. Et malgré ma saturation à l’égard d’un terme sur sollicité, j’ai aimé Innover à Mirandol et j’en remercie les organisateurs. Si vous avez envie d’en savoir plus, rendez-vous sur le carnet du Printemps

Laisser un commentaire

l'email ne sera pas publié

Security Code